Lettres públiques entre Enric Duran et Zone a Defèndre (ZAD)

Camarades de la Zone À Défendre (ZAD),

Je vous écris à titre personnel, en tant que membre de la Coopérative Intégrale Catalane et du groupe instigateur de l’appel pour la Révolution Intégrale.

Comme vous le savez, à la suite de la diffusion publique de mon action de désobéissance face à la justice et du récent appel à la Révolution Intégrale (http://www.integrarevolucio.net) nous avons repris contact avec des personnes actives sur la ZAD.

“Nous suivons avec beaucoup de respect et d’intérêt la lutte pour la défense et la préservation du bocage nantais, face à ce monumental aéroport que ceux-d’en-haut veulent imposer coûte que coûte.”

De notre côté, nous avons débuté et renforcé un processus accéléré de construction d’une autre société au travers de notre démarche de Coopérative Intégrale; une structure dans laquelle il est possible de vivre dans le respect du bien commun. Vous pouvez découvrir plus en détail l’évolution du projet des Coopératives Intégrales en suivant ce lien :
http://enricduran.cat/es/el-tiempo-del-si/

Depuis l’été dernier, nous travaillons à générer une proposition d’espace politique et idéologique international avec des camarades issus d’autres collectifs. Il s’agirait aussi d’un espace de soutien mutuel et de solidarité entre les mouvements d’auto-organisation provenant de la base. Nous croyons que le concept de Révolution Intégrale pourrait convenir à cette tâche, même si le plus important est d’avoir en commun ces fondements que nous partageons.

Quand nous avons appris la date de mon procès – c’est à dire très récemment – il nous a paru important de créer la connexion entre ma réponse face à l’autoritarisme judiciaire, et cet appel. Cette dernière semaine, nous avons donc fait coïncider ces deux informations; elles représentent toutes deux l’amorce d’un tournant important dans notre action.

Mardi dernier, je ne me suis pas présenté à la farce judiciaire orchestrée en mon honneur.
On requiert contre moi huit ans de prison pour m’être rapproprié une petite partie du patrimoine collectif que la banque a volé au peuple. Plus d’information sur ce sujet : http://7seizh.info/2013/02/13/catalogne-desobeissance-civile-pour-enric-duran-le-robin-des-banques-catalan/

Étant donné que nous n’accordons aucun crédit au système judiciaire de l’État – comme au reste des institutions représentant le pouvoir – nous persisterons sur cette voie [de désobéissance] jusqu’à ce qu’on laisse nos camarades en paix, tout en continuant à construire une autre société, à partir de la rébellion.

Je crois comprendre que nous sommes en phase: Vous avez généré une importante expérience d’auto-organisation et d’autonomie et, comme la nôtre, votre réalité est en train de se transformer grâce au temps de création collective que vous vivez au quotidien.

Résistance et autonomie ; désobéissance et autogestion, sont deux dimensions d’un même chemin vers le monde que nous voulons.

Les zapatistes, dont notre action s’inspire beaucoup, ont récemment formulé un appel à cet objectif constructif que de plus en plus de mouvements à travers le monde considèrent comme une manière de faire la révolution ; ils l’ont appellé “El Tiempo del Si”, “Le Temps du Oui”. Votre lutte fait aussi partie des éléments importants de cet appel à la Révolution Intégrale; elle force le respect.

Nous pensons que votre participation sera importante pour impulser ce processus de rencontre pour la Révolution Intégrale, tant à l’échelle la plus locale que dans l’ensemble de l’Europe et du monde.

Votre lutte est notre lutte : notre autonomie est la vôtre.

Enric Duran
15/ 02/2013

Asile politique sur la ZAD pour Enric Duran

Enric Duran (le Robin des Banques Catalans) écrit aux camarades de la ZAD. En lien avec l’appel du Sous Commandant Insurgé Marcos, El tiempo del Si/ Le Temps du Oui

Parce que ce sont les politiques et les banquiers qui devraient être jugéEs, pas les activistes !

En 2008 et 2009, Il a exproprié 492 000€ auprès de 39 banques par le biais d’opérations de crédit, reversant la totalité de la somme dans les mouvements sociaux et la publication de deux journaux gratuits à diffusion massive. Cette action poursuivait plusieurs buts : dénoncer le système bancaire, et plus largement le système capitaliste, amorcer un mouvement fort de construction d’une autre société depuis la base, “ici et maintenant”.Enric Duran est poursuivi au pénal par la fiscalité et 14 des établissements bancaires concernés. Il risque 8 ans de prison.

Ses droits fondamentaux à se défendre, à appeler des témoins à la barre, à la présomption d’innocence, ne sont en rien respectés. C’est par le pur fruit du hasard qu’il a appris la date de son procès, et ce seulement 3 semaines avant l’échéance. Les expulsions et les suicides de plus en plus nombreux qui en découlent sont au coeur de l’actualité espagnole, et le peuple est de plus en plus remonté contre ces banques qui souhaitent voir “le Robin des Banques” derrière les barreaux. Normalement, on ne passe pas au pénal pour endettement, mais à priori, ce surendetté est particulièrement gênant … L’insolvabilité est une force selon lui

Il ne se reconnait de toutes façons pas de ce système et de ses lois qui oppriment. Enric a déjà désobéit par deux fois, communiqués de presse à l’appui aux convocations de la Cour Provinciale de Barcelone. Les constructions d’alternatives en Catalogne ont tant et si bien évolué que la Coopérative Intégrale Catalane se substitue progressivement à l’Etat, offrant de nouveaux espaces de liberté.

Enric s’adresse à présent aux camarades de la Zone A Défendre http://enricduran.cat/es/camarades-… dans la lignée de l’appel du sous commandant insurgé Marcos, “El Tiempo del Si”

une réponse venue d’un coin de la ZAD

Asile Politique pour Enric Duran sur la ZAD

Enric,
nous vous saluons depuis Notre Dame Des Luttes, toi et les camarades de la Cooperative Intégrale Catalane, autant que celles et ceux du monde entier qui se reconnaissent dans la Révolution Intégrale.
Nous avons connaissance de cette action d’expropriation massive et de ce qu’elle te vaut aujourd’hui… Une mascarade judiciaire: Tu risques 8 ans de prison pour avoir repris 492 000 € aux banques. De l’argent qu’elles volent aux peuples! Le fisc te poursuit pour que tu paies des impôts sur de l’argent que tu as entièrement redistribué aux mouvements sociaux catalans. Cette somme représente 0,0012% de ce que l’Etat Espagnol a dépensé pour sauver les banques, le tout aux frais du contribuable…
Alors Enric, si l’Etat Espagnol décide de voler ta liberté, ta vie, nous serons heureuses et heureux de t’offrir l’hospitalité et l’asile politique sur la ZAD*!

Nous avons en commun cette volonté de voir le système mortifère qui régit nos sociétés, laisser enfin la place à une autre conception du monde. Que nous résistions frontalement au rouleau compresseur du système ou construisions une autre façon de vivre ensemble, nous participons à un même mouvement. Nous réagissons à un problème d’ordre intégral et mondial. L’urgence est partout, humaine, écologique, sociale… Sur l’autel du profit, on exploite l’humain et on orchestre un saccage environnemental labellisé “HQE “. Les inégalités sont criantes, on restreint sans cesse notre liberté, jusqu’à nous isoler les unEs des autres. Où que l’on vive, les institutions des Etats, leurs polices, leurs lois, servent les intérêts des grandes multinationales. Dans ces conditions, comment ne pas désobéir? La désobéissance aux lois des Etats — tous corrompus — est vitale, en France, en Espagne au Mexique et partout dans le monde. La souffrance que génère le capitalisme est le pain quotidien d’une grande partie de l’humanité. Mercredi 13 février, un Nantais, Djamal Chaâr, s’immolait par le feu devant le Pôle Emploi dont il dépendait. Ce geste terrible n’est pas un acte isolé: ces dernières années en France, une quinzaine de personnes désespérées par leurs conditions de vie, se sont immolées par le feu. Il aura fallu le sacrifice de Mohammed Bouazizi pour que la Révolution du Jasmin embrase les pays arabes. Plutôt que de nous sacrifier pour cette dictature économique qui consume même nos vies, oeuvrons pour que la Révolution Intégrale soit celle du savoir vivre.

La ZAD, c’est 1650 hectares de terres vivaces et des dizaines de milliers d’hectares autour, menacés d’urbanisation stérile. Depuis la fin des années 60, cette zone de bocage a été défendue et préservée d’un projet d’aéroport inutile, couteux et dévastateur, dont les profits auraient dû enrichir un peu plus la multinationale VINCI, et ce au détriment biodiversité, de la population locale et environnante. Ce lieu qu’un élan populaire a sauvé de la destruction, nous le voyons comme un terreau pour que d’autres façons de vivre collectivement puissent s’épanouir.

Pour cela nous démontrons chaque jour notre détermination à ne rien lâcher,
en continuant à nous enraciner sur place et en cultivant des liens aves l
es comités de soutien qui feurissent partout et avec d’autres luttes en France et dans le monde où d’autres grands projets nuisibles menacent le

vivant Anti Nucleàire et THT en Normandie, à Bure, No TAV en Italie, Fôret d’Hambach en Allemagne, Fôret de Khimki en Russie, San Salvador d’Atenco au Méxique, bien aû sur en Chiapas, Belo Monte au Brazil, Kulon Progo en Indonèsie… Nous voyons bien que la résistance à ce monde de profit et de gachis, va grandissante. Des liens d’engagement nous unissent qui pulvérisent les frontières artificielles, les bases internationalles d’un autre avenir se dessinent.

Votre expérience autogestionnaire qu’est la Coopérative Intégrale Catalane, sa substitution progressive à l’Etat, nous renforce encore un peu plus dans l’idée que nous pouvons et devons vivre sans capitalisme et sans soumission à sa démence autoritaire ! Alors que notre civilisation englouti tout et elle même sur son passage, cé modele d’organisation collective, permet enfin d’imaginer un futur réaliste pour l’humanité.

Partout où la vie s’oppose à l’asseervissement du profit, partout où la rebelion s’impose face à l’injustice du pouvoir, nous sommes chez nous. Enric Duran, tu dois rester libre ! Sois bienvenu sur la ZAD, sois bienvenu chez toi ! La ZAD est partout ! Révolution Intégrale !

*(ZAD Zone A Défendre, Zone d’Autonomie Définitive, Zone Anti Dépression, Zone Antagoniste Dématérialisée….)

This post is also available in: Catalan, Espagnol, Anglais

Speak Your Mind

*